GLOBAL BIOENERGIES : RESULTATS ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2017

GLOBAL BIOENERGIES : RESULTATS ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2017

Perte nette du Groupe de 14,25 M€ sur l’exercice 2017, dont 2,2 M€ d’amortissement du démonstrateur, soit un burn rate d’environ 12 M€

Trésorerie de 13,3 M€ au 31 décembre 2017

 Fin des grands investissements matériels avec la mise en exploitation du démonstrateur de Leuna

 

Evry, le 18 avril 2018 – Global Bioenergies (Euronext Growth : ALGBE) publie ses comptes annuels 2017 arrêtés par le Conseil d’administration tenu hier, le 17 avril 2018[1].

GRAPH1_FR

La perte nette a augmenté de 3,6 M€ par rapport à 2016. Cette augmentation est due, à hauteur de 2,2 M€ dans les charges d’exploitation mais sans impact sur la trésorerie, au début de l’amortissement du démonstrateur de Leuna. La construction de ce démonstrateur, mis en exploitation en 2017,  a  coûté 11,4 M€ qui seront amortis sur 48 mois. L’augmentation de la perte nette traduit également l’augmentation des effectifs du Groupe au cours de l’exercice, avec 69 salariés au 31 décembre 2017 contre 60 un an plus tôt.

Les produits d’exploitation continuent, comme les exercices précédents, d’être dominés par l’encaissement des subventions allemandes et européennes associées à l’exploitation du démonstrateur de Leuna, la formulation de carburants hautes performances, et la valorisation de la paille de blé via le procédé Isobutène.

GRAPH2_FR

 

La mise en exploitation du démonstrateur de Leuna au printemps 2017 a clos le dossier des grands investissements matériels inscrits dans la feuille de route du Groupe. En effet, les futures usines commerciales seront financées par les partenaires industriels, des fonds infrastructures et de la dette bancaire, et non pas par Global Bioenergies dont le business model est de concéder des licences sur ses technologies, et de se rémunérer en redevances et en paiements d’avance. De fait, le montant des immobilisations corporelles inscrit au bilan est pour la première fois de l’histoire du Groupe inférieur à celui de l’année précédente.

Les disponibilités au 31 décembre 2017 s’établissent à 13,3 M€. Le tableau des flux de trésorerie rappelle la stabilité des flux provenant des activités opérationnelles (-8,8M € en 2015, -9,3M€ en 2016 et -9,1 M€ en 2017).

Il illustre par ailleurs la nette diminution des investissements matériels réalisés : 4,5 M€ en 2015, 6,1 M€ en 2016 et 2 M€ en 2017 (les 2 M€ d’investissements de 2017 correspondent principalement à l’enregistrement des dernières factures relatives au démonstrateur de Leuna).

Les flux relatifs au financement de l’activité ont été dominés par des augmentations de capital, et notamment les 10,2 M€ levés par placement privé en juin et les 6,9 M€ issus du contrat Bracknor (suspendu en juillet 2017). Audi a par ailleurs exercé les options (0,75 M€) et est devenu actionnaire de Global Bioenergies.

Samuel Dubruque, Directeur Administratif et Financier de Global Bioenergies, déclare : « Les équipes sont bien en place, les principaux investissements sont derrière nous, les unités sont opérationnelles. Nos partenaires nous expriment plus que jamais l’attente qu’ils placent en notre technologie. Tous les éléments sont donc réunis pour atteindre le succès. La trésorerie permet de financer l’activité jusqu’au premier trimestre 2019 et nous comptons sur l’obtention d’importants financements non dilutifs qui viendraient augmenter encore notre visibilité financière »..

Marc Delcourt, co-fondateur et Directeur Général de Global Bioenergies, conclut : « Nous avons longtemps imaginé puis attendu notre démonstrateur. Y produire à l’échelle de la tonne de l’isobutène était un jalon très important. Notre nouvelle frontière est maintenant le déploiement commercial : il s’agit de faire financer et de démarrer la construction de la première usine commerciale, IBN One, ainsi que de constituer un portfolio de nouveaux projets d’usine avec des industriels de premier plan. »

 

  • Faits marquants 2017 et évènements récents

Mise en production du démonstrateur de Leuna

Le démonstrateur industriel de Leuna a vu sa construction se terminer en novembre 2016. Il a été mis en exploitation courant 2017. Le démonstrateur est désormais en mesure de produire de l’isobutène à l’échelle de la tonne, lequel est utilisé pour formuler des carburants à haute valeur ajoutée pour les marchés de l’automobile et de l’aviation, pour intégrer une part de renouvelable dans des bouteilles de gaz domestique, ou encore pour formuler des ingrédients pour l’industrie cosmétique.

Développement des accords industriels et commerciaux

Le Groupe Global Bioenergies a monté autour de lui un consortium européen réunissant notamment les leaders européens de l’industrie chimique Clariant et Ineos ; le projet sur 4 ans vise à produire des dérivés d’isobutène à partir de paille de blé. Ce consortium a obtenu de l’Europe une subvention de 9,8M€ dont 4,4M€ destinés à Global Bioenergies.

Par ailleurs, les récentes avancées obtenues sur les dérivés de l’isobutène (isooctane et ETBE entièrement renouvelables pour le marché de l’essence, kérosène renouvelable, ingrédients cosmétiques…) réaffirment les liens qu’entretient Global Bioenergies avec ses partenaires industriels et précisent les opportunités de marchés associées à la première usine commerciale.

Acquisition de Syngip B.V.

Global Bioenergies a finalisé en février 2017 l’acquisition de Syngip B.V., une start-up néerlandaise spécialisée dans la conversion de ressources de troisième génération (notamment les gaz émis par les aciéries) en carburants et en matériaux. Ces travaux, encore à un stade de R&D, portent la perspective de convertir des rejets néfastes pour l’environnement en produits d’intérêt correspondant à d’importants marchés.

Mise à l’échelle du procédé C3

Global Bioenergies a annoncé en toute fin d’année un premier succès dans la mise à l’échelle du procédé C3 visant à produire de façon renouvelable de l’acétone et de l’isopropanol, molécules à 3 carbones pouvant être secondairement converties en propylène. C’est ainsi un deuxième procédé, après le procédé Isobutène, qui entre en phase de développement industriel, avec à terme la perspective de nombreuses usines.

 

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint‐Venture avec Cristal Union nommée IBN‐One. Global Bioenergies est cotée sur Euronext Growth à Paris (FR0011052257 – ALGBE).

 

Recevez directement l’information de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com

Suivez-nous sur Twitter : @GlobalBioenergi

 

Contacts

GLOBAL BIOENERGIES
Samuel Dubruque

Directeur Administratif et Financier
Téléphone : 01 64 98 20 50
invest@global-bioenergies.com

 Télécharger le PDF

 

[1] Le rapport financier annuel sera inclus dans le Document de référence qui sera publié d’ici le 30 avril 2018

0 Comments