Le mot du Dirigeant

Cher actionnaire,

marc_DELCOURT-fr

L’année 2015 a été dominée par l’industrialisation du procédé Isobutène : depuis notre pilote de Pomacle, nous avons livré nos premiers lots d’isobutène purifié à Arkema, le n°1 de la chimie en France. Nous avons également transformé un lot d’isobutène en isooctane, un biocarburant premium, et l’avons livré à Audi. En parallèle, la construction de notre démonstrateur 100 tonnes/an a débuté en Allemagne.

L’année 2016 sera celle du déploiement commercial : un nombre croissant d’industriels de différents domaines (cosmétique, agro-alimentaire, pneumatiques, chimie, carburants, gaz domestique…) nous demandent des lots d’isobutène pour tests, avec la perspective d’accéder à l’avenir à des quantités importantes de cet hydrocarbure renouvelable.

Nous avançons déjà sur notre premier projet d’usine : IBN-One, notre Joint-Venture avec Cristal Union, le n°2 du sucre en France, a l’intention de mettre en production une unité de 50 000 tonnes de capacité à horizon 2018. Plusieurs autres projets d’usine sont en discussion concrète, sur trois continents. Je suis confiant et engagé à signer en 2016 plusieurs accords avec des partenaires industriels de premier plan.

Global Bioenergies va lancer le déploiement commercial de sa technologie dans un contexte contrasté : d’un côté, la COP21 a entraîné une prise de conscience environnementale à l’échelle planétaire. De l’autre, le prix du baril est au plus bas et les analystes ne s’accordent pas encore sur le timing du rebond.

Quoi qu’il en soit, les marchés que nous ciblons à court terme sont largement décorrélés du prix du pétrole : Des centaines de milliers de tonnes d’isobutène fermentaire peuvent être utilisées dans des applications qui valorisent les approvisionnements durables, tels que la chimie de spécialités, la cosmétique, ou les biocarburants. A moyen terme, le retour à la normale du cours des produits pétroliers permettra d’exploiter profitablement le procédé Isobutène dans toutes ses applications, qui représentent un marché actuel de 20 milliards de dollars, et des perspectives bien plus importantes encore.

Etre actionnaire de Global Bioenergies, c’est préparer un monde meilleur pour les générations futures : celui de l’après-pétrole et des technologies plus respectueuses de l’environnement. Avec votre soutien, Global Bioenergies compte devenir l’un des principaux acteurs de la transition énergétique et environnementale.

En nous souhaitant à tous une grande année 2016,

 

__________________

Marc Delcourt,

Directeur Général