Résultats annuels au 31 décembre 2016

Résultats annuels au 31 décembre 2016

Perte nette du Groupe de 10,6 M€ sur l’exercice 2016 (vs 10,4 M€ en 2015)

Trésorerie de 7,4 M€ au 31 décembre 2016

 Visibilité financière assurée en 2017 via financements publics déjà accordés et accord structuré de financement en capital

 

Evry, le 4 avril 2017 – Global Bioenergies (Alternext Paris : ALGBE) publie ses comptes annuels 2016 arrêtés par le Conseil d’administration tenu ce jour[1].

GRAPH1_FR

Le compte de résultat du Groupe témoigne d’une stabilité entre 2015 et 2016, du fait d’une gestion rigoureuse des dépenses alors que le Groupe poursuit le développement de son industrialisation.

Deux nouveaux partenaires – Butagaz et Aspen – ont permis d’enregistrer en 2016 du chiffre d’affaires supplémentaire relatif à des prestations de R&D, venant s’additionner au chiffre d’affaires issu de partenaires historiques, notamment Audi.

Le Groupe a enregistré 2,75 M€ de subventions d’exploitation en 2016, grâce aux succès de projets majeurs tels que la construction du démonstrateur industriel de Leuna, faisant l’objet d’une subvention du gouvernement allemand, ou le projet BioMA+, en partie financé par des fonds publics français.

GRAPH2_FR

Les dépenses d’investissement ont représenté 6,1 M€ en 2016, portant le total des immobilisations corporelles à 12,2 M€. Ces dépenses ont très principalement porté sur le démonstrateur industriel de Leuna, dont la construction s’est achevée en fin d’année.

Le poste des « avances conditionnées et emprunts » reste stable du fait de l’encaissement de nouvelles avances remboursables émises par l’ADEME dans le cadre des projets « BioMA+ » et « Isoprod », venant contrebalancer les échéances de remboursements des différents emprunts.

Par ailleurs, 391 k€ de subventions d’équipement ont été comptabilisées au bilan en 2016, toujours dans le cadre de la subvention du Ministère allemand de l’Education et de la Recherche pour la construction du démonstrateur industriel de Leuna.

GRAPH3_FR

Les disponibilités au 31 décembre 2016 s’établissent à 7,4 M€, soit une diminution de 2,8 M€ sur l’année. Cette trésorerie permet au Groupe de couvrir ses besoins au-delà de l’étape majeure de création de valeur que représente la production de lots d’isobutène à partir du démonstrateur industriel de Leuna.

  • Faits marquants 2016 et évènements récents

Accords industriels

 

Les partenaires historiques Arkema et Audi ont tous deux indiqué avoir réalisé des études validant techniquement l’isobutène produit par Global Bioenergies, respectivement pour des applications dans les peintures et dans les carburants.

 

De nombreux accords ont été signés avec de nouveaux acteurs industriels et témoignent de l’intérêt croissant porté à la technologie développée par Global Bioenergies :

  • Arlanxeo, un des leaders mondiaux dans la production de caoutchoucs synthétiques, a obtenu un lot d’isobutène produit et purifié à partir du pilote de Pomacle ;
  • Clariant, un des leaders européens en chimie de spécialité, a reçu un lot d’isobutène et en a validé les spécifications pour une application à forte valeur ajoutée non dévoilée à ce stade ;
  • dans un projet distinct, Clariant a produit de l’hydrolysat de paille de blé qui a été ensuite converti en isobutène renouvelable dans le pilote industriel de Pomacle-Bazancourt, représentant la première production directe mondiale d’isobutène issue de sucres de deuxième génération à l’échelle d’un pilote industriel ;
  • le géant des cosmétiques L’Oréal renforce son ambition de recourir à des composants biosourcés en s’impliquant dans un nouveau projet financé à hauteur de 9 M€ par le programme français Investissements d’Avenir, et mené avec le groupe sucrier Cristal Union, Global Bioenergies et leur filiale détenue conjointement IBN-One ;
  • le groupe suédois Aspen a sécurisé un droit d’accès à l’isooctane issu de l’isobutène qui sera produit à Leuna et par IBN-One, pour une application aux carburants spéciaux (essence alkylée pour les petits moteurs à deux et quatre temps) ;
  • Butagaz deviendra le premier distributeur de gaz à commercialiser en France du butane et du propane comportant du bio-isobutene en signant un partenariat exclusif avec Global Bioenergies. Les premiers lots de bio-isobutène seraient incorporés dès 2017. Butagaz contribuera financièrement aux efforts de développement industriel de Global Bioenergies, laquelle lui réservera des lots d’isobutène produits à Leuna ;
  • Preem, Sekab et Sveaskog, trois sociétés suédoises portant un projet commun de mise au point d’une essence hautes performances basée sur des ressources forestières ont sélectionné Global Bioenergies pour compléter leur consortium. La chaîne de valeur de ce projet, lequel bénéficie du soutien de l’Agence suédoise de l’énergie, s’appuiera sur les activités forestières de Sveaskog, le procédé de conversion de biomasse en sucres fermentaires de Sekab, le procédé Isobutène de Global Bioeneriges et sur le savoir-faire de Preem en matière de production, de formulation et de distribution d’essence.

 

Fin de la construction du démonstrateur de Leuna

Début juin, le Groupe a indiqué que l’ensemble des grandes unités composant le démonstrateur avait été réceptionné. La dernière phase de la construction a consisté à connecter entre elles ces unités et à réaliser un audit complet préalable à l’obtention du permis d’exploiter. Les opérations d’exploitation ont pu commencer en décembre.

 

Acquisition de Syngip B.V.

Global Bioenergies a finalisé en février 2017 l’acquisition de Syngip B.V., une start-up néerlandaise spécialisée dans la conversion de ressources de troisième génération en carburants et en matériaux.  Cette acquisition est au cœur de la stratégie affichée par Global Bioenergies de diversification des ressources utilisables dans son procédé Isobutène.

 

François-Henri Reynaud, Directeur Administratif et Financier de Global Bionergies, déclare : « De grandes étapes ont été franchies en 2016, ce qui, d’un point de vue budgétaire, a requis une attention particulière. Les défis ont été relevés sereinement du fait d’une gestion rigoureuse des dépenses d’investissement et d’exploitation d’une part, et des échéances régulières des tranches Bracknor d’autre part. »

 

Marc Delcourt, co-fondateur et Directeur Général de Global Bioenergies, conclut : « La capacité que nous avons démontrée à mener à bien des projets industriels de grande ampleur comme la construction du démonstrateur de Leuna a retenu l’attention de la communauté industrielle et a permis la signature de nombreux accords avec des acteurs issus de marchés différents. Nous anticipons d’amplifier ces succès commerciaux en 2017. »

 

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son unité pilote, a démarré les opérations de son démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint-Venture avec Cristal Union nommée IBN-One. La société a également répliqué ce premier succès au propylène et au butadiène, deux autres molécules de la famille des oléfines gazeuses qui constituent le cœur de l’industrie pétrochimique. Global Bioenergies est cotée sur Alternext d’Euronext à Paris (FR0011052257 – ALGBE) et fait partie de l’indice Alternext Oseo Innovation.

 

Recevez directement l’information financière de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com
Suivez-nous sur Twitter : @GlobalBioenergi

Contacts

GLOBAL BIOENERGIES
François-Henri REYNAUD
Directeur Administratif et Financier
Téléphone : 01 64 98 20 50
Courriel : invest@global-bioenergies.com

Download PDF Télécharger le PDF

0 Comments